Tout savoir sur les frais de courtage lors d’un prêt immobilier

courtage credit

Pour avoir un logement, il faudra faire appel à des agences immobilières ou scruter des journaux pour trouver le type de local qui vous convient. Il peut s’avérer que nous ne disposions pas l’argent pour acheter une maison à nos frais.  De ce fait, il est plus avantageux de faire recours à un service de courtage pour un prêt immobilier. Car nous ne sommes pas qualifiés pour comprendre le langage financier en matière de prêt immobilier. Le courtier est un mandataire qui se chargera de faire un certain nombre de choses à votre place. 

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit en ligne !

Son rôle principal est de rechercher la meilleure offre financière pour vous, celle qui vous conviendra. Et une contrepartie lui est due pour les services qu’il vous apporte. Le plus souvent, il s’agit d’un arrangement financier. Ce qu’il faut savoir est que cette rémunération n’est pas consensuelle, mais réglementaire.

L’embauche d’un courtier immobilier engendre le paiement de ses services. Les frais de courtage sont payés à la fois par la banque et le client. Ils peuvent s’agir d’honoraires forfaitaires ou sous forme de commission calculée en pourcentage par rapport au montant du crédit demandé.

C’est quoi le courtage immobilier ?

Le courtage immobilier est un métier dans lequel un professionnel se charge de trouver un bien immobilier à la place du client. 

Il peut s’agir de :

  • Locaux d’entreprise ;
  • Immeuble ;
  • Entrepôt ;
  • Logement d’habitation.

Le courtier immobilier est l’intermédiaire entre ses partenaires, qui sont les banques ayant la capacité financière et les particuliers qui font recours à un prêt. Ces particuliers sont dans le cas de la recherche d’un financement pour acquérir un immobilier.

Le rôle du courtier sera de vous obtenir une offre de crédit comportant des conditions avantageuses et un taux d’intérêt très bas. Il est nanti d’un savoir-faire et d’une expérience qui lui permettront de :

Accompagner le client dans l’élaboration de son projet : il pourrait s’agir du budget qu’il aura à sa disposition, de son emplacement, d’un type de bien spécifique recherché.

Faire des prospections sur le marché de l’immobilier : il devra prendre contact avec les particuliers et les agences immobilières pour d’éventuelles négociations. Ces négociations consistent en des démarches auprès des banques et des assurances. Il devra établir une relation entre les compagnies d’assurance et les emprunteurs.

Si des travaux sont indispensables, il lui faudra estimer leurs coûts. Et ceux-ci seront pris en compte.

Le client dans la négociation : les points essentiels seront le prix, ainsi que certaines conditions d’acquisition. Le paiement sera-t-il réalisé de façon échelonnée ? sera-t-il reporté ? autant d’interrogations que sur lesquelles il est nécessaire de lever le voile.

À lire également :   Quel remboursement de prêt immobilier en cas de maladie ?

Il en découle que tout cet accompagnement n’est pas gratuit et comporte un coût. 

Les frais de courtage, qu’en est-il ?

frais courtage

Les frais de courtage sont des frais qui sont facturés par le courtier immobilier à ses clients. Il s’agit de la contrepartie du service qu’il a rendu. Pour éviter tout incident, ces frais doivent à l’avance être connus. Ils ne devront être versés que si vous obtenez votre offre grâce au courtier. Et tout ceci fait l’objet d’une réglementation stricte.

Le prix à payer au courtier correspond à son accompagnement tout au long de la procédure de demande de crédit. Que dira-t-on de la qualité de la négociation ? Elle vous aura réduit la procédure, permis de réaliser des économies, en vous réduisant des frais, que vous n’aurez pas su éviter.

Plus concrètement, le travail d’un courtier immobilier consiste à :

  • Évaluer des documents ;
  • Calculer des taux relatifs à d’endettement ;
  • Établir de la relation avec les banques ;
  • Négocier des taux de prêt et d’assurance qui seront appliqués ;
  • Analyser et la sélectionner des offres obtenues ;
  • Suivre jusqu’à l’obtention de crédit demandé à la banque.

Les actions du courtier en prêt immobilier augmentent les chances de succès de votre demande de crédit. Pour les dépenses générées, vous n’aurez qu’à les insérer au coût global de votre emprunt. 

Bien que le courtage immobilier soit en pleine croissance, de nombreuses personnes redoutent de faire recours aux experts. À leur avis, leurs services sont hors de prix, avis qui ne sont pas toujours justifiés. Pour élucider ces propos, voici un détail des frais que pourrait vous appliquer un courtier immobilier.

Quand doit-on payer le courtier en crédit immobilier

La relation entre le client et le courtier est une relation dans laquelle les deux parties doivent sortir gagnantes. Le courtier immobilier a la responsabilité de trouver à son client la meilleure offre qui soit. Il ne sera rémunéré que si vous avez eu une offre correspondant à vos attentes. 

Vous n’avez rien à lui verser au départ, si ce n’est un acompte qu’il devra vous restituer plus tard. Si ses engagements n’ont pas été respectés, vous ne lui devez rien. Pour respecter ces contraintes, il serait nécessaire de signer au départ un contrat de mandat avec le courtier.

Signature du contrat de mandat avec le courtier

courtier credit

Le mandat est un document obligatoire. C’est lui qui décrit la relation entre le mandant et le mandataire. C’est lui qui donne la qualité de mandataire au courtier. C’est-à-dire, la possibilité de pouvoir agir en lieux et places dans votre intérêt. 

Il pourra effectuer, à votre place, toutes les démarches nécessaires pour la négociation de votre crédit. Que ce soit auprès des établissements de crédits ou des assurances. La finalité étant de décrocher l’offre de crédit qui vous sied et la meilleure financièrement.

À lire également :   Le meilleur moyen d'obtenir un prêt immobilier

C’est ce mandat qui contient votre option de rémunération. Le montant de ses honoraires devra clairement être indiqué. Ils doivent être mentionnés en euro et en pourcentage. Le mandat doit être signé dès le moment où vous acceptez les services du courtier.

Comment se passe le paiement d’un courtier ?

Le courtier est rémunéré à la fois par la banque et le client. Le client n’a pas une obligation de rémunérer le courtier. Ces frais lui permettront de couvrir les dépenses relatives à la procédure. 

Au niveau de la banque par contre, il s’agit d’un apporteur d’affaires. Il sera rémunéré par la banque. Elle est calculée sous forme de commission sur le montant total du crédit selon un pourcentage. À cette commission seront ajoutés les honoraires facturés au client le cas échéant.

Comment régler un courtier ?

Le notaire, pour payer le vendeur du bien immobilier, fait un appel de fonds à la banque emprunteuse. Une fois que les démarches administratives auront toutes été réalisées, il procédera au déblocage des fonds. 

Dans la plupart des cas, les courtiers sont rémunérés lors du déblocage des fonds chez le notaire. C’est d’autant plus réalisable que sa commission est comprise dans votre demande de financement. Le courtier peut aussi être payé par vous. Dans ce cas, vous ferez un virement dans son compte.

Les bases de calcul des honoraires de courtier en crédit immobilier

Les modalités de paiement sont mentionnées dans le mandat. Les montants appliqués se font en fonction de certaines bases. II peut s’agir d’honoraires forfaitaires. En moyenne, ils se situent entre 950 et 1500 euros. 

Ce montant dépendra du courtier que vous aurez en face de vous. En cas de signature du crédit immobilier, vous saurez à l’avance ce qu’il faudra verser au courtier.

Les honoraires sont généralement fixés en fonction du pourcentage du montant qui sera emprunté. De manière générale, les courtiers fixent ce taux à 1% du montant de l’emprunt.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit en ligne !

Amandine Carpentier