Comment avoir un crédit à coup sûr

comment avoir credit

Souscrire une offre de crédit peut avoir de lourdes conséquences sur sa vie courante. C’est pour cette raison que nous avons choisi de vous donner quelques informations qui vont vous permettre de décrocher presque à coup sûr votre crédit. Avant de commencer, rappelez-vous que  “Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager”.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Bien choisir son crédit

Avant de vous donner des conseils pour vous permettre d’obtenir votre crédit, dans un premier temps, il est important de bien étudier les différentes solutions qui vont s’offrir à vous. En effet, certains crédits sont spécifiques et peuvent vous être refusés, si votre demande ne correspond pas à ceux pourquoi ils sont faits. Voici donc une liste non exhaustive des crédits et de leurs utilisations.

Le crédit immobilier

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un financement qui va vous permettre d’acquérir un bien immobilier. Il est régi et défini par le Code de la consommation. Pour obtenir ce crédit, en plus d’une assurance, vous devrez faire l’objet d’une garantie par cautionnement ou par hypothèque. 

Cela implique que l’organisme financier qui va vous prêter cette somme, peut devenir propriétaire du bien, si vos remboursements font défaut. Enfin, une dernière chose qui a son importance, c’est que le montant total emprunté doit être supérieur à 75 000 euros. Sachez qu’au moment où nous écrivons ces lignes, le taux annuel effectif global (TAEG) est entre 1,3 et 1,8%, pour 150 000 euros sur 20 ans.

Le crédit à la consommation

Derrière ce terme se cache en réalité plusieurs types de crédit. Toutefois, comme pour n’importe quel crédit à la consommation, le montant total emprunté est compris entre 200 et 75 000 euros. Sa durée de remboursement doit être supérieure à 2 mois.

  • Le prêt ou crédit affecté : il vous est accordé pour acquérir un bien ou un service spécifique. Les plus connus sont les crédits automobiles ou les crédits travaux. Il est à noter que si la vente est annulée, le prêt l’est également.
  • Le prêt personnel : cette fois, vous allez pouvoir utiliser la somme comme bon vous semble. Vous pouvez aussi bien acheter des biens que des services. Le taux est librement fixé par le préteur et des frais de dossier peuvent s’ajouter au coût du crédit.
  • Le crédit renouvelable : il porte plusieurs noms comme crédit revolving ou crédit reconstituable. Contrairement au deux autres crédits, il n’est pas lié à un bien ou à un service, mais à une personne. En clair, vous allez recevoir une somme d’argent et vous êtes libre de l’utiliser comme vous voulez. Attention, toutefois, le taux annuel effectif global (TAEG) est bien plus élevé que pour les deux autres prêts à la consommation. En revanche, pour l’emprunteur, l’assurance est facultative.
  • Le crédit-bail : il est aussi appelé leasing ou location vente. Vous allez cette fois conclure un contrat, pour profiter d’un bien pendant une période donnée. À l’issue, vous pouvez mettre fin au contrat ou acheter le produit si l’option d’achat est prévue. 
  • Le micro crédit social : il est réservé aux personnes fichées banque de France ou au personnel avec une situation financière compliquée. Il permet d’obtenir sous certaines conditions des crédits pour des formations.  
À lire aussi :   Quel est le rôle des sociétés de crédit ?

Bien préparer son dossier pour souscrire une offre de crédit à coup sûr

Que vous ayez décidé de souscrire à une offre de prêt auprès d’une banque ou d’un organisme de crédit, vous devrez quoi qu’il arrive montrer votre sérieux en apportant le plus de garanties possibles. N’oubliez pas, vérifiez vos capacités de remboursement avant de commencer les démarches.

Vous pouvez, par exemple, argumenter sur la stabilité de votre situation, voire sur d’éventuelles rentrées d’argent. Si vous êtes un habitué du crédit renouvelable ou du prêt personnel, vous pouvez également prouver que vous avez remboursé vos mensualités en temps et en heure. Enfin, si vous cherchez à obtenir un prêt immobilier, faites en sorte d’avoir l’apport personnel le plus conséquent possible. Vous l’avez compris, plus vous serez en disposition de démontrer que vous savez gérer votre argent, plus la banque aura tendance à vous accorder un prêt, quel qu’il soit et au meilleur taux.

Quels sont les crédits les plus faciles à obtenir ?

Vous vous en doutez, plus la somme est importante, plus les conditions d’obtention seront difficiles. Ainsi, et comme vous avez pu le lire, vous pouvez parfois acquérir la même somme en choisissant un crédit renouvelable plutôt qu’un prêt personnel. Il faut savoir que pour souscrire une offre de crédit renouvelable, bien souvent, il faut uniquement quelques minutes, et cela, sans aucun justificatif, puisque le crédit est à votre nom. 

En revanche, il faudra justifier de votre identité pour vérifier que vous n’êtes pas fiché à la banque de France. Même si vous vérifiez vos capacités de remboursement, cela n’est pas suffisant. Vous aurez aussi, en tant qu’emprunteur, une assurance facultative (sans vraiment l’être) à souscrire avec le prêt.

Comment bien lire son contrat ?

Nous revenons quelques instants sur cette histoire de taux. Quel que soit le crédit, nous ne parlons ici que du taux annuel effectif global (TAEG), puisque finalement, il va vous permettre de comparer les différentes offres entre elles. 

À lire aussi :   Quel montant emprunter pour un crédit express en ligne sans justificatif ?

Le TAEG comprend :

  • le taux nominal
  • les frais de dossiers
  • le coût des assurances obligatoires et facultatives
  • les frais d’ouverture et de tenu de compte
  • Les frais d’évolution de votre bien immobilier le cas échéant

C’est donc ce taux qui va s’appliquer chaque mois à la somme que vous vous êtes engagé à rembourser et va s’appliquer sur le montant total emprunté. Nous allons vous donner en plus une petite astuce pour réduire le taux. Néanmoins, elle ne concerne que les crédits et les prêts de courte durée. Sachez que pour l’emprunteur, l’assurance est facultative, même si elle est fréquemment mise d’office. Vous êtes libre de la refuser. 

Que faire si votre crédit est refusé ? 

Même en suivant nos conseils, il se peut que votre crédit soit refusé pour diverses raisons (fiché à la banque de France, maladie de longue durée…). Vous pouvez alors vous orienter vers le micro crédit social, appelé également microcrédit FICP. Il va vous permettre (si vous êtes dans cette situation) de pouvoir financer une formation professionnelle ou votre permis de conduire. 

Le montant de ce microcrédit varie de 300 à 8 000 euros et son TAEG est compris entre 1,5 et 4%. Pour l’obtenir, vous devrez vous tourner vers des organismes sociaux ou auprès de votre mairie. Après avoir vérifié vos capacités d’emprunt, elles vous dirigeront ensuite vers un établissement bancaire agréé, pour vous permettre d’obtenir ce prêt un peu particulier. Un suivi sera par ailleurs mis en place, pour vous aider à gérer correctement ce micro crédit social.

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)