Où et comment faire un crédit quand on est au RSA ?

Pour l’exécution de certains projets, l’obtention d’un prêt personnel peut être salutaire. Toutefois, l’accès au crédit peut être assez complexe dans certaines conditions. C’est le cas notamment lorsque vous êtes bénéficiaire du RSA comme plusieurs autres personnes en France. La bonne nouvelle, c’est que même avec un tel profil emprunteur, vous pourrez obtenir un crédit pour le financement d’un projet personnel. Voici comment procéder à un crédit lorsqu’on est au RSA.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Le RSA est-il compatible avec la demande de crédit ?

Vous pourriez avoir besoin d’un financement pour un projet personnel. Il peut s’agir, par exemple, de l’achat d’un véhicule, des travaux de rénovation ou d’un projet immobilier. Ces possibilités sont aussi accessibles pour les personnes qui bénéficient d’un RSA.

Pour rappel, le Revenu de Solidarité Active (RSA) est une aide sociale que propose la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) depuis 2007. Il s’agit de revenus minimums, accordés à certains profils, que ces derniers soient en capacité de travailler ou non. Le RSA peut être considéré comme un revenu secondaire pour les bénéficiaires qui ont déjà un emploi peu rémunéré.

Pour précision, notez que le montant du RSA varie en fonction du nombre de personnes que compte le ménage du bénéficiaire. De plus, le RSA peut être cumulé avec l’aide au logement. Il faut toutefois préciser que le bénéficiaire du RSA doit aussi s’engager à la recherche d’emploi.

chercher job

Pour cela, il aura besoin d’élaborer un projet professionnel. En clair, le RSA sert normalement de revenus pour une période de transition. Celle-ci s’achève par l’obtention d’un emploi bien rémunéré. Si vous êtes sans emploi ou en situation de précarité sociale, cette aide sociale de la CAF peut vous aider. 

D’un autre côté, il faut préciser que pour l’octroi d’un prêt personnel, l’organisme prêteur vérifie la solvabilité du demandeur. Le prêteur s’assure que l’emprunteur dispose d’au moins une source de revenus pouvant lui permettre de faire face aux mensualités de remboursement du prêt. Dans ce contexte, un demandeur de crédit, sans emploi, mais bénéficiant d’un RSA, sera priorisé à celui qui ne bénéficie pas de cette aide sociale. 

À lire aussi :   Comment faire une demande de crédit ?

En réalité, le RSA constitue une garantie fiable pour le prêteur et cela joue en faveur de l’emprunteur. Cependant, il n’est pas aussi recommandé de contracter un crédit à la consommation lorsque vous vous retrouvez en situation de précarité. Cela est valable même si vous bénéficiez du RSA. Pour cause, le risque de surendettement est élevé dans un tel contexte.

Qui peut vous octroyer un prêt personnel avec le RSA ?

Si vous êtes déjà bénéficiaire du RSA, vous ne pouvez pas obtenir un crédit personnel en vous adressant à une banque classique. L’alternative, c’est de recourir à d’autres formes de crédits qui pourront vous permettre de financer votre projet personnel.

Vous pouvez facilement obtenir un microcrédit personnel ou recourir à l’un des crédits de la CAF. À défaut, le prêt personnel entre particuliers peut aussi vous aider. La raison pour laquelle vos chances sont optimisées avec ces crédits, c’est qu’ils ne s’intègrent pas au système traditionnel des banques.

Le microcrédit personnel

Le bénéficiaire du RSA peut se servir d’un microcrédit personnel pour le financement d’un service ou d’un projet de vie. Il y a en guise d’exemple, l’achat d’une auto, l’exécution de divers travaux (rénovation). Ce prêt peut également servir au financement d’un projet immobilier (acquisition d’un bien). 

Pour un taux d’intérêt généralement compris entre 1,5 et 4 %, le microcrédit personnel peut être plafonné à 5 000 euros. L’autre détail à signaler, c’est la durée de remboursement de ce crédit. Elle peut atteindre 5 ans dans certaines conditions. 

sablier couché

Pour la demande d’un microcrédit personnel, il faut adresser une demande à un réseau d’accompagnement social à l’image de la Croix-Rouge. Si vous choisissez de passer par une banque (traditionnelle ou en ligne), vous n’aurez pas gain de cause. 

Les crédits de la CAF

Si vous êtes bénéficiaire du RSA, les nombreux crédits proposés par la CAF sont disponibles pour vous. Dans le lot, on retient le prêt d’honneur qui est un crédit à taux zéro. Avec un tel financement, vous pouvez procéder à l’achat d’un véhicule pour votre insertion professionnelle. Le montant que vous pouvez espérer obtenir avec le prêt d’honneur est de 3 500 euros, au maximum.

Le prêt personnel entre particuliers

Ici, le financement provient d’un professionnel ou d’un investisseur particulier. Cela ne s’inscrit pas dans la catégorie des financements à vocation sociale. Si votre profil emprunteur ne vous permet pas de solliciter le microcrédit personnel, le prêt entre particuliers est une bonne option pour vous. 

À lire aussi :   Quels sont les points positifs et négatifs d'un crédit amortissable ?

Par ailleurs, il est recommandé de prendre en compte votre capacité de remboursement avant de demander un prêt, et plus encore si vous êtes en situation de précarité. Vous gagnerez alors à faire une simulation personnalisée de prêt avant de vous y lancer. À noter qu’il y a des outils en ligne qui vous permettent de faire une simulation gratuite.

L’importance de l’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur n’est pas un contrat obligatoire pour l’obtention d’un crédit. D’ailleurs, le bénéficiaire du RSA peut ne pas souscrire un contrat d’assurance emprunteur avant de demander un prêt. Toutefois, ce caractère « facultatif » du contrat ne le rend pas moins important que les autres éléments constitutifs de votre dossier d’emprunt. 

En effet, l’assurance emprunteur offre au prêteur une garantie de remboursement de l’emprunt en cas d’incapacité du demandeur du crédit. Par exemple, dans une période d’invalidité temporaire ou permanente, l’emprunteur peut ne pas être en mesure de payer les mensualités de remboursement du crédit. Dans ce cas, l’assureur se chargera de prendre le relais.

Puisque l’assurance emprunteur est facultative, vous avez la possibilité de choisir le contrat qui vous arrange le plus. Ce dernier doit intégrer toutes les couvertures dont vous aurez besoin, et ce, avec une prime avantageuse. De façon générale, la garantie décès et la garantie invalidité (PTIA) sont les plus courantes. Comparez plusieurs offres et demandez l’accompagnement d’un courtier en assurances au besoin.

Toutefois, lorsque vous demandez le microcrédit personnel, vous pouvez vous passer de ce contrat. En effet, le Fonds de Cohésion Sociale (FCS) intervient ici pour garantir le remboursement du microcrédit personnel à hauteur de 50 %. Il en est de même pour le crédit social. La seule contrepartie pour l’emprunteur, c’est de solliciter l’accompagnement d’un réseau social ou associatif.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)