Situation d’invalidité : Comment obtenir un crédit ?

Que ce soit en raison d’une invalidité temporaire ou définitive, la capacité de travail peut être réduite. Ce genre de situations fait généralement suite à une maladie, à un accident ou à la vieillesse. Lorsque vous vous retrouvez en situation d’invalidité, il sera difficile d’obtenir un crédit à la consommation ou un prêt immobilier. Pour cause, les organismes de crédit ne sont pas rassurés quant à votre solvabilité. Alors, comment pouvez-vous obtenir un crédit conso ou immobilier, même lorsque vous n’avez pas une garantie solide pour le remboursement ? Retrouvez des astuces ici.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

La question de l’invalidité

Une personne invalide est officiellement reconnue comme telle par la Sécurité Sociale, lorsque cette dernière a une capacité de travail réduite. Cette réduction peut être partielle (au moins de deux-tiers) ou totale après une maladie ou un accident. 

Pour aller plus loin, la personne en situation d’invalidité sera reconnue par une perte de salaire ou d’emploi. C’est le cas quand on a une ITT (interruption temporaire de travail). Pour que l’invalidité soit déclarée par la Sécurité Sociale, il faut que le salaire soit réduit au moins au tiers, par rapport à la rémunération habituelle.

On distingue trois catégories d’invalidité officiellement reconnues par la Sécurité Sociale. La première est celle d’une invalidité partielle. Dans ce cas, vous pourrez continuer à exercer votre activité professionnelle, mais à temps partiel. Les personnes invalides de la deuxième catégorie peuvent exercer une profession, mais de façon plus réduite. 

aide

La dernière catégorie est celle des personnes qui sont en incapacité totale de travail. Ce genre de personnes invalides aura forcément besoin d’une aide extérieure pour exécuter ses tâches, même les plus basiques. Le montant que vous pourrez obtenir pour votre pension d’invalidité dépendra de la catégorie dans laquelle vous êtes répertorié. 

Quels sont les crédits que vous pouvez obtenir en cas d’invalidité ?

Quand on parle d’emprunt pour les personnes en situation d’invalidité ou de handicap, on fait indirectement référence à un prêt classique. En clair, le crédit à la consommation et immobilier sont accessibles pour les emprunteurs répertoriés dans cette catégorie.

À lire aussi :   Comment faire un prêt sans enquête et sans aucun refus ?

Ainsi, même lorsque vous êtes invalide, vous pouvez solliciter un prêt personnel auprès de votre organisme de crédit. Les fonds que l’institution de prêt vous accordera peuvent atteindre un montant de 75 000 euros dans certaines conditions. Il faut aussi noter que les fonds accordés peuvent être utilisés librement par l’emprunteur.

Au titre des crédits conso accessibles à ces types d’emprunteurs, il y a le crédit affecté à un projet spécifique. Vous pouvez user de ces fonds pour effectuer des travaux de rénovation, faire un voyage ou même acheter une voiture. Le crédit renouvelable est également à citer sur cette liste. 

Ce prêt permet à la personne en situation de handicap ou d’invalidité de disposer d’une ressource financière pour des besoins à moyen et long terme. L’organisme prêteur peut aussi vous octroyer un microcrédit personnel. Ce type de crédit peut atteindre le plafond de 5 000 euros et servir aux besoins de financement d’un projet, notamment immobilier. Le remboursement d’un tel prêt se fera sur une courte durée. 

Conditions de prêt pour une personne en situation d’invalidité

Pour l’obtention d’un prêt classique, l’organisme prêteur procède à l’évaluation des risques. Cela lui permet de fixer convenablement, le taux de crédit, les mensualités de remboursement et la durée. Pour faire une bonne simulation, il faudra tenir compte de vos revenus et du type de contrat de travail que vous avez. 

Ces conditions sont particulièrement recommandées pour les emprunteurs qui peuvent continuer à travailler en dépit de leur situation d’invalidité. Si vous percevez une pension d’invalidité, celle-ci sera considérée comme un revenu complémentaire. Cela peut motiver la décision du prêteur de vous accorder le crédit.

Dans le cas où votre invalidité vous empêche d’exercer une activité professionnelle, la pension d’invalidité sera considérée comme un revenu fixe par l’organisme de crédit. C’est le cas notamment pour une perte d’emploi ou un arrêt de travail.

De toute manière, pour obtenir un crédit en situation d’invalidité, vous devez normalement justifier de garanties solides. Ces dernières doivent apporter à l’emprunteur, la preuve de votre stabilité financière et donc, de votre capacité de remboursement du prêt.

L’autre condition non moins importante pour obtenir rapidement un crédit en situation d’invalidité est de souscrire une assurance emprunteur. Certes, c’est un contrat facultatif, mais il est nécessaire pour rassurer l’institution de prêt. Celle-ci pourra alors compter sur le remboursement de l’assurance emprunteur même en cas de sinistre.

À lire aussi :   Pourquoi investir en SCPI ?

L’assurance dans le cadre d’un crédit en situation d’invalidité

L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, mais vous gagnerez à y souscrire pour optimiser vos chances d’obtenir un crédit conso ou immobilier en cas d’invalidité. D’ailleurs, plusieurs organismes prêteurs tiennent compte de ce contrat pour la suite à donner à votre dossier de demande de prêt. 

Outre la sécurité que cela apporte au prêteur, cette assurance offre également de la garantie à l’emprunteur et à sa famille. En dehors du cas d’invalidité, l’assurance peut être d’une grande utilité lorsqu’il y a décès de l’emprunteur. Ses ayants droit n’auront pas de difficultés pour faire face au remboursement du crédit puisque l’assureur couvrira tout ou une partie de cette charge.

contrat signature

En règle générale, vous disposez de latitude pour le choix de votre contrat d’assurance emprunteur. Pour cela, il serait bénéfique pour vous, de faire la comparaison des offres d’assurance afin de choisir le contrat qui s’adapte le mieux à votre profil. Avant de souscrire l’assurance, il faut prendre en compte les garanties proposées par l’assureur. 

La garantie décès est une couverture à vérifier pour un tel contrat. À cela, s’ajoutent les garanties contre le risque d’invalidité. On en compte trois. Il s’agit de la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), l’incapacité permanente totale (IPT) et l’incapacité permanente partielle (IPP). Il faut préciser que la prime de l’assurance sera fonction de l’étendue des garanties que vous souscrivez.

De même, la prime de l’assurance emprunteur sera impactée par le profil du souscripteur. Pour une personne âgée ou avec des risques de santé élevés, le prix à payer sera plus important. Outre l’âge, les antécédents de santé (perte d’autonomie, incapacité, maladie grave) et l’hygiène de vie peuvent impacter la décision de l’assureur.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)