Est-ce possible d’obtenir un prêt immobilier sans CDI ?

Couple achetant une maison

Il est difficile de trouver une banque qui accepte d’octroyer un crédit immobilier avec un taux abordable aux personnes sans CDI. Compte tenu de la complexité d’une telle procédure, plusieurs sont ceux qui pensent que l’obtention de prêts immobiliers n’est reversée qu’aux salariés en situation de travail régulière ou permanente. Que vous soyez en freelance ou en CDD, sachez qu’il est absolument possible pour vous de bénéficier d’un prêt immobilier sans CDI. Il suffit de connaître les arguments convaincants à présenter à votre banquier et de disposer de revenus réguliers et stables. Découvrez ici quelques conseils pour obtenir un crédit immobilier sans CDI.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Tout est question de profil

Lorsque vous introduisez un dossier de demande de prêt, la première des choses que les banques vérifient généralement est votre profil. Même s’il est prévu que chaque demande de prêt immobilier doit être traitée de façon individuelle et autonome, il faut quand même reconnaître que certains dossiers sont immédiatement considérés comme atypiques ou risqués juste après une première étude. Ces derniers sont probablement rejetés d’office. Si vous voulez faire une simulation, plusieurs outils en ligne permettent de calculer son taux d’endettement pour faire un crédit immobilier afin de vous assurer de la recevabilité de votre demande.

Pour déterminer la pertinence d’un profil, les agents de banque prennent en considération des éléments objectifs. Il s’agit généralement de la situation professionnelle du demandeur. Si ce dernier jouit d’un travail régulier et permanent, il a des chances de se voir accorder le crédit. C’est souvent le cas des travailleurs CDI (contrat à durée indéterminée). Par contre, les individus sans CDI n’ont pas souvent cette chance (intermittent, saisonniers, CDD, etc.). Pour ce faire, ils sont tenus de soigner leur profil afin d’accéder à ce privilège. Depuis quelques années, le nombre de personnes sans CDI bénéficiant d’un prêt immobilier a considérablement augmenté grâce à cette technique. Sans oublier que les banques sont de plus en plus flexibles en ce qui concerne les profils des emprunteurs. 

Cependant, le problème persiste d’une manière ou d’une autre. En effet, la banque voudra toujours avoir l’assurance de remboursement. Pour cela, afin d’éviter les risques d’impayés, elle va donc privilégier les demandeurs avec des profils convaincants avant de leur accorder le prêt immobilier. Si vous voulez obtenir facilement votre crédit immobilier, à défaut d’être en CDI, vous devez justifier d’une stabilité professionnelle. À défaut de ça, pensez à associer votre conjoint en CDI lors de la demande de prêt, si vous êtes en couple. La stabilité professionnelle ou financière de votre co-emprunteur vous sera très utile. 

À lire aussi :   Je paye seul le crédit immobilier après séparation : que faire ?

Mettez en place un dossier pertinent 

À défaut de baser la demande de prêt immobilier sur votre statut de travailleur, il existe plusieurs autres éléments pouvant vous aider à souscrire à un prêt immobilier. Par exemple, vous avez la possibilité d’augmenter vos chances de bénéficier d’un crédit lorsque vous possédez un apport personnel susceptible de couvrir les dépenses liées aux actes notariés tout au moins. La disponibilité de telles ressources dit long sur votre capacité à épargner. Ce qui ne laisse pas les agents de banque indifférents. 

Par ailleurs, en ce qui concerne les autres possibilités, vous pouvez également miser sur le fait que vous bénéficiez de revenus réguliers sur une longue période (3 ans au minimum). La moyenne de ces revenus globaux sera utilisée pour déterminer votre capacité d’endettement. Si vous êtes entrepreneur ou si vous travaillez dans une profession libérale, il faudra renseigner les bilans comptables de vos derniers exercices. Pour ce qui est des salariés en CDD, ceux-ci devront fournir des preuves d’un renouvellement éventuel de contrat. 

En dehors de ces justificatifs, il est aussi important d’ajouter des preuves attestant que votre compte bancaire est sain et exempt de tout incident de paiement à votre dossier. Les mensualités à payer ne peuvent en aucun cas excéder les 35% des revenus mensuels de l’emprunteur. Vous devez donc justifier d’une situation stable afin de bénéficier d’un crédit conséquent. 

Faites-vous accompagner d’un courtier 

Étant donné, que votre profil n’est pas loin des profils à risques, le recours à un courtier semble être une bonne porte de sortie. En effet, ce professionnel a suffisamment d’expérience et de connaissances des rouages en la matière. Il est le mieux placé pour monter un dossier respectueux des exigences des banques. Cet accompagnement peut vous faire gagner du temps, puisque le courtier ne ciblera que les établissements susceptibles de vous accorder le crédit immobilier. 

Ce professionnel pourra également identifier les éléments à mettre en exergue selon votre situation. C’est par exemple le cas de l’apport personnel. Pour en savoir plus sur l’apport personnel pour un crédit immobilier, consultez cet article : Prêt immobilier sans apport : quelle banque ?

À lire aussi :   Être remboursé de son assurance de prêt immobilier, c'est possible ?

Si vous êtes en freelance par exemple, il saura comment présenter vos derniers contrats de travail comme une source de revenus réguliers et fiables. 

Prévoir une garantie 

L’obtention d’un crédit immobilier peut être conditionnée à la présentation d’une garantie lorsque vous êtes sans CDI. Cette exigence ne concerne heureusement pas toutes les banques. Si l’établissement de crédit exige une caution, sachez que cette formalité n’est pas aussi complexe qu’on pourrait le penser. La plupart des banques travaillent avec des partenaires qui se proposent comme garants. De plus, la garantie ne devient nécessaire que lorsque votre dossier est retenu par le prêteur. 

Quels taux immobiliers si vous êtes sans CDI ? 

Si vous vous demandez s’il existe un taux pour les emprunteurs en CDI, la réponse est à priori non. Cependant, les banques ont tendance à ne pas appliquer les mêmes taux travailleurs CDD et CDI. En effet, les taux immobiliers proposés dans ce genre de situation sont relativement plus hauts que ce qui est appliqué aux prêts classiques. La raison de cette différence d’indice est liée au risque élevé qui caractérise l’octroi de crédit aux sans CDI. 

Tout compte fait, le taux appliqué ne saurait excéder les taux règlementaires mis en place par la Banque de France et publier au Journal Officiel de façon trimestrielle. Ces derniers varient d’un crédit à un autre. Ils sont également influencés par la durée du prêt immobilier. 

Dans vos calculs de taux d’endettement et de remboursement pour votre projet immobilier, pensez aussi à inclure le prix de l’assurance de l’emprunt bancaire, ainsi que les frais de notaire.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)