Pourquoi et comment faire un transfert de prêt immobilier ?

Transfert de prêt immobilier

Pour financer l’achat d’un bien immobilier, la solution la plus utilisée est le recours à un emprunt bancaire. Cette méthode est également mise en œuvre lorsque vous avez déjà un bien et que vous désirez en acquérir un nouveau. Pour faciliter cette acquisition, le transfert de prêt immobilier se présente comme le moyen le plus simple.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit en ligne !

Il vous assure de nombreux avantages avec la possibilité de conserver le taux d’emprunt initial. Le transfert de prêt immobilier est donc une bonne chose dont vous pourrez vous servir. Alors, pourquoi et comment faire un transfert de prêt immobilier ? Découvrez ici toutes les réponses à vos interrogations. 

Pourquoi demander un transfert de crédit immobilier ?

Le transfert d’un prêt immobilier consiste simplement à transférer les modalités du précédent emprunt sur un nouveau projet. Il est différent d’un simple rachat et s’oriente autrement. Cette solution n’est peut-être pas très connue, mais elle reste bénéfique pour diverses raisons. 

Demander un transfert pour conserver les caractéristiques de l’emprunt de base

C’est certainement l’une des principales raisons pour lesquelles vous pourrez demander le transfert de votre crédit. En réalité, décider de transférer le prêt permet de conserver les conditions fixées au départ avec l’institution. Que ce soit en cas de vente ou de rachat d’une habitation. Ceci est très utile et particulièrement lorsque vous jouissez des bonnes conditions auprès de votre banque. 

Il est aussi important de savoir comment calculer son taux d’endettement pour un crédit immobilier pour avoir les meilleures conditions. Lorsque les anciennes conditions ne sont pas sont meilleures à celles qui vous sont proposées nouvellement, choisir de transférer est la bonne option. Ainsi, à défaut de rembourser ce que vous avez emprunté à la banque, vous déplacez simplement le crédit de l’ancien au nouveau bien. 

Transférer un prêt pour faire des économies

Il n’y a pas de frais supplémentaires pour une personne qui décide de faire transférer son crédit. Toutefois, la banque peut demander des frais de gestion lorsque vous utilisez la clause de transfert. Cela est bien évidemment beaucoup moins cher que si vous choisissez de faire les démarches auprès de la banque pour un nouveau crédit immobilier. Ce dernier aurait demandé le paiement : 

  • d’une nouvelle garantie,
  • les frais de dossiers (qui peuvent varier d’une banque à une autre),
  • des intérêts plus importants.
À lire également :   Remboursement anticipé de crédit immobilier : intéressant ?

Tout ceci fait rapidement monter la facture que vous aurez à régler. À cela s’ajoute le délai d’obtention d’un prêt immobilier qui peut être assez long et retarder votre projet. En décidant de transférer votre prêt, vous éviter d’avoir à payer ces frais précédemment cités. 

Faire le transfert pour éviter le paiement des pénalités pour remboursement anticipé

Il n’y a pas de problème à s’acheter une nouvelle maison alors que le prêt immobilier de l’ancienne est toujours en cours. Néanmoins, sans la possibilité de transfert de crédit, vous serez dans l’obligation de rembourser avant de faire un autre emprunt auprès de la banque. En général, une fois l’ancien prêt clôturé, la banque facture des indemnités de remboursement anticipé. Ces frais correspondent à 3 % du capital encore dû ou encore 6 mois d’intérêts.

Transférer un crédit pour éviter les frais de garantie

Lorsque vous finissez de rembourser un crédit et que vous en contractez un autre, de nouveaux frais de garantie sont à payer. Grâce à la possibilité de transférer le crédit, vous échappez au règlement d’une nouvelle garantie qui sera mise en place pour la circonstance. 

Comment transférer un crédit immobilier ?

Toutes les banques n’offrent pas le transfert de prêt dans leurs services. Il est alors bien de vous renseigner lors de votre prêt initial et de négocier les modalités si possible avec la banque. Si la clause de transfert n’est pas prise en compte dès le départ, il ne sera pas possible de l’ajouter plus tard. Vous pourrez faire appel à un professionnel qui se chargera de prendre contact avec la banque pour négocier. Afin de transférer un prêt, de nombreuses conditions doivent nécessairement être remplies. 

Ainsi, le montant de l’acquisition de votre nouvelle maison ou appartement devra au moins être égal au capital encore dû pour le prêt transférable. Aussi, vous devez respecter un certain délai entre l’achat et la revente. La banque peut vous imposer d’effectuer les transactions immobilières dans un délai de 6 mois. Ce qui vous permettra d’obtenir le transfert de prêt. Certaines banques pourraient même demander que les deux transactions aient lieu le même jour. 

À lire également :   Que couvre l'assurance prêt immobilier si décès du conjoint ?

Pour transférer, la nature du bien devra nécessairement être similaire à celle du premier bien. À défaut, il faut qu’il soit du même usage pour que la demande de transfert soit conforme. La banque ne manquera pas de vérifier s’il n’y a pas eu de problème pour vous acquitter de votre ancien prêt. L’accord de la société de caution est aussi nécessaire pour continuer à garantir votre prêt si le transfert est effectué. Cette solution reste plus avantageuse lorsque le crédit est récent. Ce qui nécessite encore de comparer toutes les options pour ne pas être déçu en fin de compte. 

Transfert de prêt immobilier : qu’en est-il de l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur peut tout simplement être considérée pour le transfert de prêt immobilier. Dans la pratique, deux situations sont à prendre en compte : la cotisation fixée et celle dite dégressive. 

La cotisation fixe

Si vous choisissez une cotisation fixe, vous devrez payer le même montant pour votre assurance emprunteur. Vous pourrez faire vos analyses afin de choisir l’option qui vous convient le mieux. Le taux de l’assurance pourra être plus élevé avec un capital à rembourser bien plus faible. Vous risquez également de vous retrouver à payer une assurance sur l’ensemble du montant déjà remboursé lorsqu’il y a eu le transfert. Cette assurance est tout simplement convertie.

La cotisation dégressive

Ici, les cotisations sont importantes au départ, mais finissent par diminuer puisqu’elles se basent sur le capital restant dû. Vous gagnez donc beaucoup à transférer votre assurance de prêt pour un tout nouveau. Le risque de santé qui reste assez faible vous permet d’obtenir une base plus avantageuse. Pour un nouvel emprunt, l’assurance pourrait vous proposer un pourcentage moindre, ce qui donne de l’importance à la question de la transversalité. 

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit en ligne !

Amandine Carpentier