Comment éviter de payer les frais de notaire lors d’un prêt ?

payer frais notaire

De nombreuses personnes souscrivent à des prêts pour acheter des biens immobiliers. Dans la majorité des cas, ces personnes se heurtent aux problèmes du paiement des frais de notaire et de garantie.  La difficulté est souvent notable chez les adultes puisque les jeunes sont encore actifs et ont moins droit à la frilosité des banques. 

L’intervention du notaire est indispensable pour une bonne authentification de l’acte de vente. Des solutions vous permettront d’éviter de devoir payer les frais de notaire à partir de vos fonds personnels.  On peut citer à titre indicatif de faire des prêts bancaires classiques, les faire payer à partir du prêt ou par d’autres aides financières.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit en ligne !

Faites payer le notaire par la banque 

Avant d’effectuer une souscription de crédit, le prêteur analyse plusieurs éléments chez l’emprunteur. Ce dernier devra présenter un état de sa situation professionnelle, familiale, financière et l’état de ses anciens crédits s’il en possède. 

Le prêteur doit être rassuré du fait que le taux d’endettement de l’emprunteur reste dans la limite de 33 %. Pour les souscriptions de crédits immobiliers, la banque évalue l’apport financier personnel de l’emprunteur.

Lorsque vous désirez effectuer un prêt pour l’achat d’un bien immobilier, vous pouvez vous rapprocher des banques de réseau. La majorité de ces banques sont disposées à prendre en charge les frais de notaire. 

Vous pouvez vous rapprocher d’autres banques de réseau qui exigent un apport personnel d’au moins 10 %. Ils refuseront de financer les frais de notaire, mais d’autres options s’offrent à vous dans la réalisation de votre projet. 

Pour un emprunteur qui désire acquérir un bien d’une valeur de quatre cent cinquante mille euros, il devra payer le bien, mais également les frais de notaire. Le notaire recevra 8 % des 450 000 euros, ce qui représente un montant de 36 000 euros. Vous pouvez faire valoir une clause de l’acte en main afin de bénéficier de 486 000 euros et non 450 000 euros. 

La banque ne fixant pas le prix du bien immobilier, l’emprunteur peut profiter de cette situation pour financer les frais de notaire. La banque lui verse la totalité des frais et il verse au notaire son pourcentage. 

La clause d’acte en main doit impérativement être notifiée dans l’avant-contrat. La mention sera obligatoire au moment de la signature de l’acte de vente définitif. 

Les organismes spécialisés vous auront emprunté 110 % des frais afin de financer le coût total de votre opération. Outre la possibilité de financer le notaire grâce au prêt bancaire, vous pouvez faire recours à des aides familiales et autres.

À lire également :   Tout savoir sur les frais de notaire pour un achat de maison

Payer le notaire à partir d’autres aides financières

Lorsque vous parvenez à payer le notaire avec votre apport personnel, vous gagnez plus de respect de la part de votre banquier. Il serait même disposé à vous épargner des 10 % que vous devez normalement apporter sur le montant total de la transaction. 

Si vous n’êtes malheureusement pas en mesure de payer les frais du notaire, vous pouvez demander de l’aide à votre famille. Une autre possibilité qui s’offre à vous pour éviter de payer les frais du notaire avec votre prêt immobilier est de demander un apport familial. 

Les parents ou tout autre membre de la famille peuvent vous aider par une donation ou un emprunt. L’emprunteur qui apporte le pourcentage du notaire a plus de chance d’obtenir son emprunt immobilier. 

Le montant des échéances, la durée et les intérêts que la personne doit payer sont limités par la même occasion. Si la possibilité de recevoir de l’aide de la famille ne vous arrange pas, vous pouvez choisir d’autres options.

Les options seront de faire des prêts : 

  • À taux zéro : ils sont fournis par l’État sous condition de revenus ;
  • Taux privilégié : ils sont accordés aux employés et proviennent des subventions de leurs entreprises ;
  • D’action sociale, d’épargne logement, et d’action logement. 

À partir de ces aides, vous pouvez constituer un apport qui servira à payer les frais du notaire. Il est possible de cumuler plusieurs de ces aides afin d’obtenir une somme conséquente. 

Si vous ne pouvez payer le notaire avec le prêt immobilier ou un prêt aidé/conventionné, une troisième solution se présente à vous. 

Un prêt bancaire classique

les frais notaire

Pour demander un prêt bancaire classique afin de payer les frais du notaire, vous devez disposer d’un argument solide. Le banquier doit être rassuré du fait que vous êtes une personne responsable faisant preuve de maturité financière.

 Vous pouvez lui dire que vous venez d’acheter une voiture à prix cash. Il serait plus motivé à vous accorder le prêt si vous lui proposez comme garantie une caution solidaire ou un héritage à venir. 

Depuis 2020, les souscriptions de crédits immobiliers sont de plus en plus faciles à obtenir même lorsque vous n’arrivez pas à constituer un apport personnel. Les personnes se retrouvant dans cette situation et qui veulent faire payer le notaire avec le prêt immobilier doivent remplir certaines conditions.

Comment payer le notaire à partir de votre prêt ? 

Lorsque vous remplissez les conditions suivantes, vous parviendrez à séduire votre banquier pour qu’il couvre la totalité des frais.

Les conditions sont de l’ordre de :

  • Un couple de jeunes disposant d’un emploi stable : il a une garantie de l’emprunt contracté ;
  • Le ménage qui tente d’acquérir sa résidence principale pour la première fois ;
  • L’historique de votre compte des douze derniers mois qui est irréprochable ;
  • L’emprunteur subvient aisément à ses besoins sans aucun prêt à la consommation ;
  • Taux d’endettement de l’emprunteur inférieur à 33 % ;
  • Vous arrivez à faire face aux frais courants tels que les courses, les loisirs, le transport et autres. 
À lire également :   Qui paie les frais de notaire ?

Les personnes désireuses de souscrire à un prêt immobilier, mais qui n’ont pas les frais de service du notaire peuvent effectuer des simulations en ligne. 

Pourquoi faut-il payer des frais au notaire ?

achat frais notaire

Il est primordial qu’un acte authentique ou sous seing privé soit signé entre un vendeur et un acquéreur de bien immobilier. Le notaire permet d’authentifier cet acte et il est recommandé de faire appel à ses services. 

Votre accord serait sécurisé par les normes juridiques régissant les transactions immobilières. La loi a défini un montant de 8 % des frais de vente qui doit revenir au notaire après la signature de l’accord. Ce montant est influencé par le prix total du bien et sa localité. 

Pour vos calculs, vous pouvez surcoter les frais du notaire afin d’éviter toute mauvaise surprise. Vous pouvez réduire le prix du notaire en enlevant le prix des mobiliers de celui de l’immeuble. 

Cette astuce concerne les personnes qui se préparent à acheter un immeuble avec des meubles qui devront payer le notaire à prix réduit. Une autre astuce consiste à soustraire du prix d’achat de l’immeuble, les frais de l’agence. 

Cela permettra de réduire les frais du notaire de quelques centaines d’euros. Il est possible de calculer les frais du notaire sur des sites en ligne. Le gouvernement français a créé des agences de notaires en ligne qui disposent d’outils faciles à manier pour calculer les frais de notaire pour une transaction donnée. 

Vous pouvez contacter gratuitement le notaire depuis le site pour lui demander directement le montant de ses services. Pour éviter de payer les frais de notaire, vous pouvez obtenir 110 % des frais auprès du banquier à condition de réunir l’ensemble des critères. 

Vous pouvez demander de l’aide à votre famille ou souscrire à un prêt aidé ou conventionné. Il est également possible de réduire le prix du notaire afin qu’il vous soit plus accessible.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit en ligne !

Amandine Carpentier