Quels critères de refus pour une assurance de prêt immobilier ?

Refus

Le prêt immobilier est un produit vers lequel se tournent bon nombre de personnes à ce jour. Avant de l’obtenir, il est essentiel de faire la souscription d’une assurance emprunteur. C’est celle-ci qui va protéger le souscrivant de la banque vers laquelle il se tourne. Toutefois, le recours à l’assurance de prêt immobilier auprès d’une banque peut être refusé. Cela est dû à plusieurs raisons. Découvrez les critères sur lesquels est basé le refus d’une assurance de prêt immobilier.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

À quels types de décision s’attendre de la part de l’assureur ?

Lorsque vous faites une demande d’assurance de prêt immobilier, l’assureur peut prendre diverses décisions. Ces dernières peuvent être favorables à votre égard ou non. La société d’assurance peut choisir de couvrir l’emprunteur en excluant certaines garanties. Dans ce cas, en tant qu’assuré, vous ne bénéficiez pas d’une couverture complète de l’assurance de prêt immobilier. Si l’assureur juge que vous présentez beaucoup de risques, il procède à un refus temporaire de votre demande.

L’ajournement de cette dernière est suivi d’un temps de latence après lequel vous avez la possibilité de renouveler votre requête. L’assureur a la possibilité de vous donner un contrat avec des taux standards. C’est-à-dire que vous bénéficiez d’une couverture sans surprime ni suppression de certaines garanties.

Enfin, vous pouvez essuyer un refus d’assurance emprunteur de la part de l’assureur. C’est la décision la plus radicale que peut adopter ce dernier. Ce refus fait suite de plusieurs critères qui sont définis à la base.

Quelles sont les raisons du refus d’assurance de prêt immobilier ?

Plusieurs motifs sont à la base du refus d’assurance de crédit immobilier.

Les raisons liées au risque médical

Risque médical

Le premier motif susceptible de contraindre la souscription d’une assurance de prêt immobilier est l’état de santé de l’emprunteur. C’est un élément que les sociétés d’assurances prennent le temps de bien analyser avant de proposer un éventuel contrat. L’emprunteur est appelé à remplir un questionnaire qui renseigne sur toutes les maladies dont il souffre. 

À lire aussi :   Quels avantages de l'assurance chômage pour un prêt immobilier ?

L’assureur va se charger de faire une évaluation minutieuse de celles-ci et de déterminer leur impact sur le remboursement du crédit. C’est après ceci que la société d’assurance va décider d’exclure les différentes garanties, d’ajourner ou de refuser la souscription.

Les raisons en lien avec le risque professionnel

La profession est un autre élément qui est pris en compte dans l’obtention ou non d’un contrat d’assurance de prêt immobilier. En effet, certains métiers présentent plus de dangers que d’autres. L’exercice de ces activités à haut risque peut rendre réticent l’assureur dans l’attribution ou non de l’assurance.

Avant de prendre cette décision, il fait une petite enquête afin de connaître les métiers où les accidents de travail sont plus fréquents. 

Les raisons liées à l’âge de l’emprunteur

L’une des raisons les plus courantes qui conduisent au refus de l’assurance de prêt immobilier est l’âge de l’emprunteur. Plus les années passent pour l’emprunteur et plus celui-ci est exposé à certaines maladies. De même, le risque que celui-ci décède à tout moment est élevé. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’assureur fixe généralement une limite d’âge. Si elle est dépassée, la société ne vous propose pas un contrat d’assurance de crédit immobilier.

Les raisons liées au lieu de résidence

Vivre à l’étranger peut réduire grandement vos chances d’obtenir une assurance de prêt immobilier. Si le pays dans lequel vous résidez n’est pas couvert par les offres de l’assureur, vous obtiendrez un refus pour votre demande. Toutefois, la société d’assurance peut se permettre de se renseigner sur la vie sociale de votre lieu d’expatriation. Si le pays ne présente pas les garanties nécessaires, vous n’obtenez pas l’assurance de prêt immobilier.

Les raisons liées au co-emprunteur

Faire une demande d’assurance de prêt immobilier à deux peut faire l’objet de refus. Ceci, parce qu’un des deux co-emprunteurs peut présenter des insuffisances. Ces dernières peuvent être dues à son état de santé, le métier qu’il exerce ou encore son lieu de résidence. Dans ce cas de figure, l’assureur accorde juste l’assurance de prêt immobilier au co-emprunteur qui remplit les critères nécessaires.

Quelles sont les alternatives possibles en cas de refus d’assurance de prêt immobilier ?

Prêt

Face à un refus d’assurance de crédit immobilier, vous pouvez recourir à plusieurs alternatives. Cela peut se faire avec l’aide d’un courtier en assurance emprunteur.

La convention AERAS

La convention AERAS a pour but de faciliter l’accès au prêt aux personnes qui ont des problèmes de santé plus ou moins graves. Grâce à elle, un emprunteur peut accéder à une assurance de crédit immobilier. La convention AERAS apporte son aide suivant des conditions particulières. 

À lire aussi :   Négocier son assurance de prêt immobilier : comment procéder ?

En premier, l’emprunteur doit pouvoir terminer de rembourser le prêt avant d’avoir 70 ans. Pour finir, la convention AERAS est effective que si les frais que doit couvrir l’assureur ne dépassent pas la somme de 320 000 €.

La délégation d’assurance

Si vous avez obtenu un refus lors de la demande de prêt immobilier, vous pouvez faire recours à la délégation d’assurance. Celle-ci permet d’aller vers l’assureur indépendant de son choix. Ainsi, vous pouvez obtenir plusieurs offres de contrat et les comparer par rapport au tarif et au taux de couverture. Les primes sur le contrat d’assurance sont déterminées en fonction de votre âge, de votre état de santé, mais aussi de votre profession. 

La garantie alternative à l’assurance d’un emprunteur

Une autre solution qui s’offre à vous en cas de refus d’assurance de crédit immobilier, est la garantie alternative pour l’emprunteur. Cette option peut se présenter sous diverses formes. Tout d’abord, la garantie peut être matérialisée par une hypothèque de ses biens.

L’assureur peut également attribuer une caution qu’il sera appelé à payer. Pour finir, les garanties peuvent prendre la forme d’un gage de contrat d’assurance vie ou tout autre.

Quelques conseils pour éviter le refus d’assurance de prêt immobilier

Pour effectuer une demande d’assurance de prêt immobilier, il est conseillé de ne pas recourir à une seule agence. Il faut plutôt aller à la rencontre de plusieurs structures afin de choisir les offres et le taux de remboursement qui vous conviennent. Il est recommandé d’aller vers une société d’assurance qui va statuer selon votre vie professionnelle et votre santé. Vous pouvez ainsi bénéficier des différentes garanties et réaliser à bien votre projet dans l’immobilier.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Amandine Carpentier