Qu’est-ce que le crédit d’interdit bancaire ?

credit interdit bancaire

Les fluctuations financières peuvent toucher n’importe qui, et en général, quand on se trouve dans une situation délicate, l’interdit bancaire est similaire à une épée de Damoclès sur les épaules du client. Alors, que faire quand on ne peut pas demander de l’argent à ses proches et que les organismes de crédit sont limités ? Pas de panique ! Il existe des alternatives qui peuvent vous aider, selon votre situation. Voyons ensemble comment s’adapter pour sortir de ces situations compliquées !

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit en ligne !

Que signifie l’interdit bancaire ?

Les interdits bancaires correspondent à deux types, chacun de ces interdits est lié à l’établissement d’un fichier spécifique. Le premier fichier est mis en place dans ces situations :

  • Faire des chèques sans avoir de provisions dans votre compte ;
  • Retirer de l’argent sans posséder de liquidités suffisantes.

Le deuxième fichier est mis en place dans ces situations :

  • Entassement des dettes ;
  • Difficultés de remboursement de prêt ;
  • Non-régularisation des mensualités non payées.

Quand il s’agit de chèque ou de retrait d’argent sans liquidités, les individus sont inscrits au FCC, c’est, c’est-à-dire le fichier central des chèques. Dans la deuxième situation, les cas de dettes et de non-remboursement, les personnes sont inscrites au FICP (fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers).

Les deux fichiers sont tous les deux centralisés à la Banque de France. Quand une personne est inscrite dans l’un des deux fichiers, son nom y demeure pendant une période de 5 années. Ces fichiers-là peuvent être consultés librement par tous les établissements et les organismes de crédit, ainsi que les banques.

L’interdit bancaire est décidé par la Banque de France quand la personne concernée ne régularise pas sa situation, après lui avoir demandé de le faire. D’autres individus peuvent aussi recevoir un interdit bancaire s’ils font l’objet de manœuvres jugées frauduleuses et justifiées sur le dossier.

À lire également :   Rachat de crédit : refusé partout, que faire ?

Il faut aussi savoir que lorsque l’interdit bancaire est décidé, cela concerne tous les comptes bancaires de la personne, quel que soit leur type. D’ailleurs, même les comptes joints ou partagés subissent le même sort.

Avoir un interdit bancaire signifie perdre l’accès à ses moyens de paiement. L’utilisation de la carte bancaire et du chéquier est alors impossible. Cependant, une carte de retrait basique est donnée à la personne pour recevoir de l’espèce.

Peut-on avoir un crédit si on a un interdit bancaire ?

Logiquement parlant, il est très compliqué pour une personne qui a été signalée d’interdit bancaire d’avoir accès à un crédit. Dans les faits, la première chose que vérifie un organisme de crédit de manière automatique est si le client potentiel est fiché au FCC ou au FICP et la majorité des établissements de crédit vont alors rejeter le dossier immédiatement, sans même y jeter un œil, car c’est leur droit le plus absolu, l’interdiction bancaire est un critère de refus systématique après tout.

En revanche, il existe des banques spécifiques qui acceptent de donner des crédits aux personnes à interdit bancaire. L’un des premiers organismes est d’ailleurs La Banque Postale, mais d’autres banques peuvent aussi fournir des sommes minimes, même si le dossier est fiché à la Banque de France (au FCC et FICP). Se tourner ainsi vers ces organismes est une solution potentielle à l’interdit bancaire, si vous êtes dans une situation financière délicate.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit en ligne !

Amandine Carpentier