Quel est le coût de l’assurance pour un crédit immobilier ?

assurance emprunteur

Avoir un actif immobilier est une très bonne initiative. C’est un projet qui procure assez d’avantages sur le plan financier comme au niveau des besoins sociaux. En revanche, il s’agit d’une entreprise qui nécessite beaucoup de moyens financiers. Construire une maison par exemple demande d’importants investissements. Pour parvenir à réaliser le projet, recourir à un crédit immobilier est la meilleure solution. Cependant, une banque ne concède un prêt immobilier qu’en présence d’une assurance-prêt immobilier. Découvrez alors le cout assurance crédit immobilier.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Le coût en fonction du capital restant dû

Une compagnie d’assurances peut choisir l’option de mensualités selon le montant restant dû. C’est un critère de calcul visant à définir le montant à payer à chaque échéance. En fait, en optant pour cette mesure de prêt immobilier coût assurance, le taux assurance prêt immobilier varie. Au fur et à mesure que le paiement évolue, le montant annuel effectif assurance accroit. Alors, lorsque l’assureur paie par exemple 100 euros pour le premier paiement, ce dernier peut grimper à 150 euros pour les années à venir. Au fait, le calcul selon le coût de la somme restante empêche de définir concrètement le capital à payer à la compagnie. A ce stade, l’individu assuré aura du mal à avoir d’avance connaissance du taux assurance emprunteur pour le statut de son prêt immobilier assurance. Cependant, cette variation est influencée par plusieurs facteurs.

En principe, les assureurs estiment que le niveau de risque grandit au même rythme que l’assuré prend de l’âge. Par conséquent, le taux annuel effectif grimpe également afin de couvrir les risques. L’autre facteur influant la montée en flèche de la cotisation est en rapport avec la somme empruntée. Du moment où le capital octroyé par un emprunteur assurance est toujours considérable, le prix à verser pour l’assurance restera colossal. Par contre, une fois que la grande partie de l’argent emprunté est remboursée, la prime diminue. Cette diminution s’observe de façon significative, car le montant assuré décroit progressivement. Il faut quand même retenir que tous les assureurs n’observent pas cette mesure des choses. Il revient donc à l’assuré de passer par son courtier assurance prêt pour adresser une demande de révision auprès de la compagnie. 

Le calcul selon la somme empruntée

assurance emprunt

Contrairement au premier type de calcul, cette présente méthode de paiement reste invariable jusqu’à la fin du contrat d’assurance. La base de ce contrat entre l’assureur et son protégé est le capital emprunté. Sur cette dernière base, le capital restant à payer ne définit point la cotisation due. Alors, lorsque la mensualité définie au départ est de 100 euros, celle-ci reste à ce niveau jusqu’à ce que le contrat entre les deux parties arrive à terme. Heureusement, dans cette option de calcul du prix, l’emprunteur peut connaitre d’avance la somme totale à verser à l’assureur pour son crédit immobilier. En revanche, pour connaitre ce que le protégé doit à son assureur, le calcul est simple. Il suffit de faire la multiplication de la somme empruntée par le taux consenti puis diviser le résultat par 12. 

À lire aussi :   Que change la loi Bourquin pour l'assurance emprunteur ?

En exemple, le prêteur qui cherche à assurer 200 000 euros empruntés sur une durée de 20 ans. Si le pourcentage de l’immobilier taux d’assurance est de 0,36 %, la sommation est toute simple. Les 200 000 seront multipliés par 0,36, le résultat est égal à la somme à verser par an. Pour trouver le coût à payer chaque mois, il faut procéder à la division par 12 de la somme trouvée par année. Ensuite, le prix total à payer à l’assurance groupe sera égal à la multiplication par 20 de la somme versée par an. A la fin des calculs, l’assuré aura à verser au total 14 400 euros comme contrat assurance à la compagnie, soit 60 euros par mois et 720 euros par an. C’est une estimation d’évaluation de tarif pour une assurance crédit immobilier.

Les critères d’influence du coût d’assurance-crédit immobilier

En dehors des deux méthodes de calcul, d’autres facteurs entrent en jeu pour définir le cout assurance prêt à payer périodiquement. De toute façon, ce sont des critères discutés entre les deux parties lors de la signature du contrat d’assurance. En effet, avant de conclure l’accord sur le contrat d’assurance emprunteur, des garanties sont proposées par une assurance groupe banque à son futur protégé. Il faut noter que certaines sont standards. C’est-à-dire que celles-ci concernent toute personne désireuse une assurance prêt immobilier. Cependant, il existe des négociations supplémentaires, ces dernières influencent toujours le coût assurance immobilier

En premier lieu, il y a le critère d’âge qui affecte généralement, d’où immédiatement les problèmes de santé. Au cours des négociations, il peut s’avérer que l’emprunteur à assurer ait des antécédents médicaux. Dans cette situation, le taux assurance sera différent comparé au tarif assurance emprunteur d’une personne bien portante. Même quand l’individu est fumeur, c’est un critère élémentaire. Alors, les risques seront distinctivement calculés par l’assureur. C’est une mesure qui est également valable pour un assuré avancé en âge quand bien même il est bien portant. Tout ceci sans compter les risques d’invalidité permanente partielle. 

En deuxième lieu, les critères prennent en compte le statut professionnel de la personne à couvrir. Pour cette rubrique, les négociations vont surtout dans le sens de la stabilité professionnelle de l’emprunteur. Aussi, il est de coutume que l’assurance chercher à se rassurer du risque du métier que son futur protégé exerce. Par contre, les travailleurs de la fonction publique bénéficient de rigueurs assouplies. Les agents de la fonction publique sont en fait couverts par la sécurité de l’emploi. Puis en dernier lieu, il s’agira des activités de loisirs auxquels s’adonne l’individu. A l’instar de certains métiers jugés à risque, certaines activités de loisirs sont considérées comme trop risqués. En tout, l’assuré est appelé à renseigner toutes ces informations sur un questionnaire prévu pour la circonstance. Il s’agit à ce niveau en fait des bases pour évaluer le coût de l’immobilier taux assurance

À lire aussi :   Comment choisir son assurance pour un prêt immobilier fonctionnaire ?
assurance credit

L’apport de la loi Hamon sur le coût de l’assurance prêt immobilier

Certaines circonstances peuvent pousser l’emprunteur à rompre son contrat d’assurance crédit immobilier. Quels que soient les motifs de cette résiliation, l’assuré pourra le faire sans risque de pénalités. En fait, c’est une possibilité effective grâce à la loi Hamon. Cette dernière stipule que tout contrat peut être rompu sans justification nécessaire. Cependant, cette loi est en vigueur uniquement quand le contrat date déjà d’au-moins un an. Afin de rendre possible ce changement de souscription, certaines démarches sont requises. Une fois que l’adhésion dure déjà de plus d’un an, le protégé devra adresser sa demande de résiliation juste avant la date choisie à cet effet. En fait, soit c’est l’emprunteur même qui assure les démarches, soit c’est la nouvelle compagnie qui prend les dispositions nécessaires. Dans tous les cas, l’ancienne compagnie doit être mise au courant trois mois ou au mieux quinze jours avant la date de résiliation. Cette porte de sortie permet donc à l’assuré de considérer autre devis immobilier taux assurance de couverture pour son emprunt immobilier. Ainsi, lorsqu’il trouve un contrat de prêt taux assurance plus avantageux, il peut décider de mettre fin à l’ancienne souscription. Surtout si l’ancien contrat est un taux moyen assurance qui est loin de l’équivalence garanties de la nouvelle délégation assurance.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)