Assurance emprunteur Caisse d’Épargne : présentation et avis

Assurance bouclier

En cas de décès ou de perte totale ou irréversible, l’assurance emprunteur prend en charge tout ou partie des échéances de remboursement du prêt immobilier restant dû. Sur le marché, il existe plusieurs offres d’assurances emprunteur, dont celle de la Caisse d’Épargne, une banque coopérative proche de ses clients. Retrouvez dans la suite de cet article la présentation de l’assurance de prêt immobilier de la Caisse d’Épargne, ainsi que notre avis sur cette solution.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit d’Assurance Emprunteur !

Présentation du groupe Caisse d’Épargne

Banque coopérative proche de ses clients, la Caisse d’Épargne est un véritable patrimoine historique des banques françaises. Elle existe depuis 1818 et comptabilise plus de 17 caisses régionales. Ce groupe bancaire français semi-coopératif est actionnaire de la banque d’affaires Natixis évoluant sur le marché des subprimes aux États-Unis depuis 2006.

Propriétaire du Crédit Foncier, de la Banque Palatine et de la Financière Océor, la Caisse d’Épargne a partagé le droit d’offrir le populaire livret A. De même, elle propose à ses adhérents des contrats d’assurance emprunteur pour les accompagner dans la mise en œuvre de leurs divers projets. 

Quelles sont les garanties de l’assurance de crédit immobilier de la Caisse d’Épargne ?

assurance immobilier

La Caisse d’Épargne propose un contrat d’assurance de crédit, qui s’adapte aux évolutions du prêt des souscripteurs. Cet établissement bancaire vous accompagne durant la durée de votre adhésion à l’assurance groupe.

Le contrat d’assurance emprunteur pour prêt immobilier Caisse d’Épargne comporte plusieurs garanties. En fonction de votre projet immobilier, certaines seront obligatoires et d’autres facultatives. Les garanties de base composant le socle de l’assurance de prêt de la caisse d’Épargne sont :

  • Épargne Décès : L’assureur verse le capital restant dû et les intérêts courus, modulo la quotité représentant la part du capital assuré par l’emprunteur
  • L’Incapacité Temporaire Totale (ITT) : le contrat groupe prend en charge une assurance de crédit souscrite par une personne sans activité en situation d’incapacité temporaire totale. Pour être indemnisé, le souscripteur doit rapporter une preuve médicale attestant qu’il est dans l’impossibilité temporaire d’exercer son activité professionnelle ou une activité quelconque
  • L’Invalidité Permanente Totale (IPT) : la compensation versée par l’assureur correspond à tout ou une partie des échéances, modulo la quotité, le plafond de garantie et les autres dispositions contenues dans le contrat. À ce niveau, l’impossibilité définitive doit être également constatée médicalement
  • La Perte totale et Irréversible d’Autonomie : il s’agit de l’impossibilité totale et définitive, constatée médicalement, d’exercer une activité professionnelle. Cette invalidité définitive oblige l’assuré à avoir besoin de l’assistance permanente d’une tierce personne pour se laver, se nourrir, s’habiller et se déplacer
  • La couverture en cas d’arrêt d travail (ITT) : si vous êtes dans l’impossibilité d’exercer votre activité professionnelle à la suite d’un accident ou d’une maladie, vous bénéficiez d’une couverture. De même, vous êtes couverts en cas d’affections psychologiques ou de troubles dorso-lombaires. L’assureur vous donne la possibilité de choisir les modalités de prise en charge au moment de la souscription de l’assurance
À lire également :   Fonctionnaire, quelle assurance emprunteur choisir ?

Par ailleurs, en plus des garanties obligatoires, l’assureur propose également des garanties additionnelles. Celles-ci sont :

  • La franchise réduite à 30 jours
  • La prestation forfaitaire
  • La perte d’emploi
  • L’invalidité permanente partielle

Comment souscrire l’assurance emprunteur Caisse d’Épargne ?

Pour faire assurer votre emprunt, vous devez effectuer deux formalités : administrative et médicale. En ce qui concerne les formalités administratives à faire, elles portent sur le remplissage d’une demande d’adhésion en fournissant des informations sur le prêt. C’est sur la base des données fournies que la Caisse d’Épargne examine votre dossier et donne une réponse.

En ce qui concerne les formalités médicales, il faut que vous remplissiez un questionnaire médical. Selon votre âge et le montant assuré pour votre emprunt, la Caisse d’Épargne pourrait vous demander un bilan médical.

Après l’accomplissement de ces deux formalités, la Caisse d’Épargne vous adressera un devis assurance emprunteur par mail ou courrier. Par ailleurs, dans le cas où l’assureur demande un examen médical supplémentaire, il vous remboursera tous les frais engagés dans ce cas, au moment de la signature.

Quelles sont les bonnes raisons de souscrire une assurance de crédit immobilier à la Caisse d’épargne ?

rendez-vous assurance

La caisse d’épargne propose une assurance de prêt aux emprunteurs dans le but de leur offrir une protection en cas d’imprévu. Son offre préserve l’assuré ainsi que son patrimoine grâce à des indemnisations versées en cas de décès, de maladie, de perte d’emploi ou d’accident.

Les avantages de souscrire une assurance de prêt caisse d’épargne sont multiples. D’abord, l’établissement propose un contrat ouvert aux inactifs et à toutes les professions, et ce, sans distinction portant sur les risques du métier. Il offre aussi un contrat sans exclusion pour les activités de loisirs et sportives. De même, la Caisse d’Épargne couvre les arrêts de travail, au-delà d’une période de franchise.

Par ailleurs, les garanties sont irrévocables tout au long du contrat d’assurance emprunteur. En souscrivant une assurance emprunteur Caisse d’Épargne, vous serez accompagné par un conseiller de la structure pendant toute la durée de votre adhésion.

À lire également :   Plafond de garantie : Quel est le montant maximal d'indemnisation pour une assurance emprunteur ?

Comment résilier une assurance de prêt à la Caisse d’Épargne ?

La résiliation d’une assurance de prêt immobilier peut se faire de différentes manières. Dans le cas où vous avez souscrit votre contrat depuis plus d’un an, vous pouvez changer votre assurance de prêt tout au long de l’exécution du contrat d’assurance et à chaque date d’anniversaire. Cela est possible grâce à l’amendement Bourquin. Néanmoins, vous êtes tenu de respecter l’équivalence des garanties entre l’ancien et le nouveau contrat. Vous devez aussi prévoir un délai de préavis de 2 mois. Ceci vous permet de changer d’assurance emprunteur, pour aller vers un contrat avec un meilleur taux pour les mêmes garanties.

Par contre, si vous avez souscrit le contrat d’assurance de prêt il y a moins d’un an, vous pouvez le renégocier grâce à la loi Hamon. Vous devez juste respecter un préavis de 15 jours.

Notre avis sur l’assurance de prêt de la Caisse d’Épargne

La Caisse d’Épargne propose une offre d’assurance de crédit, qui est non seulement claire, mais aussi variée. Au moment de la signature du contrat, elle fournit toutes les informations nécessaires aux futurs assurés pour que ceux-ci s’engagent en toute connaissance de cause.

Toutefois, l’assurance emprunteur de la Caisse d’Épargne n’a pas que des points positifs. Elle a aussi des points négatifs. En effet, les conditions tarifaires ne sont pas les meilleures du marché. De même, la garantie incapacité (ITT) n’est pas maintenue en cas de mi-temps thérapeutique, ce qui n’est pas toujours avantageux pour l’assuré.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit d’Assurance Emprunteur !

Amandine Carpentier