Rachat de crédit entre particuliers : comment ça marche ?

Rachat de crédit entre particuliers

La mise en place d’un rachat de crédit permet de mieux organiser ses prêts en les regroupant en un seul. Avantage spécifique du regroupement de crédits, cette astuce est connue pour permettre à l’emprunteur ayant cumulé des prêts de trouver du répit. Les organismes financiers, notamment les établissements bancaires, ont pendant longtemps monopolisé l’offre de ce service. Ces derniers étaient les seules institutions où les emprunteurs pouvaient espérer se faire racheter leurs dettes. Heureusement, depuis quelques années, des alternatives sont offertes aux demandeurs de rachat de crédit. Il s’agit entre autres de rachat de crédit entre particuliers. Cette offre, plus souple et plus accessible que le service bancaire, vous intéresse-t-elle ? Veuillez continuer la lecture de cet article afin de découvrir tous les détails utiles au sujet de ce type de regroupement de crédits entre particuliers.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Le rachat de crédit de particulier à particulier : est-ce légal ?

Il est tout à fait normal de vous demander si le rachat de crédit entre particuliers, une opération, en principe, offerte par les banques, est une entreprise légale. Sachez que d’un point de vue légal, le regroupement de crédit de particulier à particulier est autorisé. Assimilée à un crédit à la consommation, cette manœuvre consiste, après tout pour l’emprunteur, à prendre l’engagement du remboursement d’un financement dans son ensemble.

À travers ses articles 1353 et autres, le Code civil stipule que la transaction doit faire objet d’une convention. Elle peut être formalisée sous forme de reconnaissance de dettes ou de contrat de prêts. Cette obligation ne concerne que les emprunts supérieurs à 1 500 euros. Toutes transactions dont le montant est inférieur à ce seuil peuvent être réalisées dans des conditions moins formelles, mais en toute légalité.

Par contre, si vous voulez vous assurer de n’enfreindre aucune loi, le mieux à faire sera de vous adresser à un organisme qui accepte facilement un rachat de crédit pour souscrire une telle offre. 

Comment fonctionne un rachat de crédit entre particuliers ? 

Le rachat de dette d’une personne à une autre est une alternative pour accéder à un service bancaire classique, un financement. Encore appelé le crowdlending, ce procédé était, à l’origine, une pratique courante au sein des familles. En effet, les membres d’une famille faisaient recours à ce mode d’emprunt afin d’obtenir un montant d’argent sans se rendre chez un prestataire ou dans une banque.

À lire aussi :   5 courtiers spécialisés en rachat de crédit difficile à contacter

Devenue entièrement formelle, cette opération couvre un champ plus vaste aujourd’hui. Les prestations en matière de rachat de crédit entre particuliers sont pour la plupart proposées à travers des plateformes spécialisées. Pour entrer en contact avec un prêteur, l’emprunteur devra simplement se rendre sur l’un de ces sites. Sur le marché, plusieurs formes de rachat de crédit entre particuliers sont disponibles. 

Le rachat de crédit entre particuliers sous forme de réméré 

Cette forme de contrat de financement peut être assimilée à un prêt immobilier avec garantie hypothécaire. Pour le demandeur, elle consiste à céder un bien immobilier au prêteur pour recevoir en contrepartie le montant nécessaire au remboursement de ses anciennes dettes. Ici, le bien sera récupéré dans un délai de 5 ans. 

Le rachat de crédit entre particuliers sous forme de crédit classique 

Il s’effectue dans les mêmes conditions que lorsqu’il s’agit d’un emprunt classique à la banque. L’emprunteur obtient le prêt pour rachat de crédit afin de pouvoir régler entièrement ses mensualités. 

Quelles sont les conditions d’un rachat de crédit entre particuliers ?

La première condition à prendre en compte pour un regroupement de dettes de particulier à particulier est celle liée à la valeur du montant de l’opération. Certaines plateformes définissent un seuil minimal. Si votre situation financière vous permet de répondre à cette exigence, vous devez ensuite présenter un dossier complet à votre prêteur.

Ce dernier pourra exiger un certain nombre d’informations à propos de votre projet. Une fois que vous trouverez une personne intéressée par votre demande, c’est à ce moment que vous convenez des termes de l’opération. Et dans le cas échéant, formalisez la procédure via un contrat daté et signé.

Le document légal que vous devez produire fait nécessairement mention du montant de financement, de la durée, du taux d’intérêt et des modalités de remboursement. 

Rachat de crédit entre particuliers : quelques pièges à éviter

Le recours aux alternatives privées pour faire racheter ses dettes peut s’avérer délicat comme initiative. Même si cette solution est votre seule chance pour mettre de l’ordre dans vos finances suite à un refus de la part de votre banque, il existe quelques pièges à éviter au cours de la procédure. 

À lire aussi :   Obtenir un rachat de crédit sans hypothèque, c'est possible ?

Bondir sur la première offre 

Évitez de vous précipiter sur la première proposition de contrat que vous recevez. Dans le secteur financier, tout ce qui brille n’est pas de l’or. Pour cela, vous devez prendre le temps de bien vérifier les conditions de remboursement, les conditions de durée et le taux appliqué au contrat. C’est une manière sûre d’apprécier l’opportunité d’une offre.

Vous pouvez utiliser un comparateur en ligne pour plus d’objectivité. Il suffit de vous rendre sur des sites de comparaison de produits et services. L’idée est de dénicher l’offre la plus avantageuse.

Souscrire un contrat illégal 

Une offre est illégale lorsqu’elle ne respecte pas les dispositions légales en vigueur. Par exemple, en France, des taux d’usure sont fixés par la Banque de France afin d’ajuster les opérations financières entre particuliers et structures. Il est donc impérieux de vous assurer que l’offre respecte ces exigences. Privilégiez les plateformes les plus connues pour plus de sécurité.

Vous pouvez également consulter un courtier pour étudier la proposition de contrat (durée, taux d’intérêt, etc.). Ce professionnel est très bien placé pour vous recommander un prêteur ou des sites de financement en matière de rachat de crédit de particulier à particulier. Vous avez aussi la possibilité de bénéficier de son expertise lors de la négociation des conditions du contrat. 

Se fier aux offres trop alléchantes

Certains individus mal intentionnés mettent des services épatants devant pour attirer et arnaquer les internautes. Pour éviter ces tentatives d’extorsion, vous devez être de plus en plus vigilant dans vos choix de prestataires. Commencez par éviter de vous fier aux offres trop alléchantes.

Encore une fois, l’accompagnement d’un courtier peut être encore utile. À défaut des services de ce spécialiste, prenez le temps d’étudier le prêteur avant toute décision. N’oubliez pas de consulter les avis laissés par les utilisateurs sur la page du prestataire.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)