Comment faire un rachat de crédit ? Guide explicatif

homme qui montre un graphique sur une feuille

Cumuler toutes vos dettes bancaires en une seule. Ça vous dit ? Il s’agit d’une opération bancaire appelée le rachat de crédit. Ce dernier consiste à regrouper tous vos emprunts sous forme d’un seul prêt. Ainsi, au lieu d’assurer le remboursement de plusieurs mensualités à la fois, vous ne payez désormais qu’une seule mensualité. Non seulement le montant à rembourser mensuellement sera adapté à vos revenus, mais vous pouvez également profiter d’autres largesses en matière de durée de remboursement. Êtes-vous intéressé par cette restructuration de prêts ? On vous décrit ici tout ce qu’il faut savoir à propos de ce procédé. Découvrez dans les lignes ci-après, comment se passe un rachat de crédit. Les étapes de A à Z, entièrement expliquées.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit en ligne !

Quelles sont les étapes d’un rachat de crédit ?

Si vous faites partie de ceux qui se demandent encore comment se fait un rachat de crédit, sachez que la procédure est assez simple. Qu’il s’agisse du regroupement de différentes catégories de prêts (prêt personnel, prêt immobilier, prêt à la consommation) ou du cumul de crédits de même catégorie, la procédure reste la même. La démarche peut être présentée en trois étapes.

1ere Étape : l’introduction de la demande

Lorsque vous voulez réussir votre projet de rachat de crédit, la première des choses à faire est d’introduire la demande. Pour le faire, il suffit de trouver le bon organisme et amorcer la procédure. Toutefois, contrairement aux organismes de prêts classiques, les structures spécialisées dans le regroupement de crédits sont très peu connues.

Par conséquent, dénicher le bon prestataire peut être un exercice particulièrement complexe. Surtout lorsque vous voulez coûte que coûte tomber sur un établissement qui accepte facilement un rachat de crédit. Si vous ne savez pas à qui vous adresser, vous pouvez toujours vous en tenir à cette astuce qui marche toujours : la simulation en ligne.

En effet, vous avez la possibilité de simuler votre rachat de crédit grâce à un simulateur en ligne en comparant toutes les offres proposées sur le marché. Hormis le recours à ces outils virtuels, vous pouvez mettre la barre plus haute en optant pour les services d’un courtier spécialisé en rachat de crédit.

À lire également :   Rachat de crédit hypothécaire : le notaire est-il nécessaire ?

Ce choix vous garantit une orientation sûre vers la structure qui propose l’offre la plus adaptée à votre profil. Si vous choisissez bien votre courtier, vous pouvez être sûr de bénéficier d’un reste à vivre conséquent. Puisque le regroupement de crédit sera fait par le courtier de sorte à vous permettre de payer une mensualité moins élevée que celles des anciens prêts.

étude sur pc de rachat de credit

2e étape : la constitution du dossier

Après avoir déterminé l’organisme bancaire auprès duquel demander votre contrat après simulation, le courtier analyse l’offre en fonction de vos revenus. Si le résultat semble judicieux, c’est le moment de constituer votre dossier. Certaines offres impliquent des modalités généreuses en matière de durée de remboursement, de taux d’intérêt, et même de montant total à rembourser.

Avec un peu de chance, vous pouvez dénicher la meilleure offre pouvant s’accorder avec votre profil personnel. En effet, pendant l’étape de la constitution du dossier, le demandeur doit regrouper tous les documents nécessaires à l’étude de la demande par l’établissement bancaire. Il s’agit des justificatifs de vos situations personnelle, professionnelle et financière.

Ces éléments doivent être classés en ordre pour des raisons de crédibilité et de fluidité. Si vous ne savez pas comment faire, vous pouvez prendre conseil auprès d’un agent de l’organisme financier ou vous laisser aider par votre courtier. La plupart des banques exigent des conditions de délai pour produire les documents demandés après introduction de la requête. Un retard n’aura aucune autre conséquence en dehors du ralentissement de la procédure.

Notez qu’une telle requête peut prendre des jours, voire des mois avant un avis formel de la part de l’organisme de financement. C’est pourquoi plusieurs personnes préfèrent aujourd’hui opter pour un rachat de crédit entre particuliers. Moins long et plus souple, il s’agit d’une alternative privée qui peut vous soulager en termes de paperasse.

3e étape : la souscription d’une assurance

La souscription d’une assurance n’est pas une condition obligatoire pour un projet de regroupement de crédit. Cependant, il s’agit d’une formalité très recommandée, car toutes les banques ne font pas l’impasse sur cette exigence. L’importance du contrat d’assurance relève de son rôle dans le remboursement du montant du prêt.

En effet, en cas de difficulté, l’emprunteur peut être incapable de payer les mensualités convenues. Compte tenu de cette éventuelle situation, la banque exige une certaine garantie afin de s’assurer que les crédits à racheter seront payés dans tous les cas. L’assurance est valable pour les prêts à la consommation et les crédits immobiliers.

À lire également :   Ma banque peut-elle me faire un rachat de crédit ?

Les prêts auto sont également susceptibles d’être couverts par cette garantie. Les conditions de durée, les taux d’intérêt et la hauteur de la couverture sont déterminés lors du contrat. Plus le financement à couvrir est grand, plus la procédure est complexe (coût de gestion de dossier). Grâce à la loi Lagarde, l’emprunteur a désormais la possibilité de souscrire une assurance au sein d’un organisme financier autre que la banque qui veut racheter les crédits.

main qui met une pièce dans une tirelire en cochon

4e étape : la signature de l’offre de consolidation de crédits

Après une vérification minutieuse du dossier, l’organisme bancaire va procéder à une validation ou non. Dans le cas échéant, il ne vous reste plus qu’à apposer votre signature. D’un point de vue légal, vous bénéficiez de 10 jours comme délai de réflexion au cas où vous auriez besoin de vous rétracter.

Vous pouvez faire suivre le dossier par votre courtier afin d’être sûr d’avoir compris les modalités convenues. Avant signature, ni vous ni la banque de financement du rachat de crédit n’êtes tenu à aucune responsabilité.

Bonus : qu’en est-il du déblocage des fonds pour le rachat de crédit ?

L’organisme qui s’engage à racheter vos prêts procède au remboursement total de ceux-ci auprès de vos anciens créanciers. Ce déblocage des fonds du financement doit suivre immédiatement la signature du contrat, sauf dispositions contraires de la part des parties.

Tout compte fait, vous n’êtes tenu qu’à une seule dette désormais. Même si la durée du nouveau prêt sera plus longue, n’oubliez pas que vous bénéficiez à présent d’un taux d’endettement plus bas et de mensualités plus abordables.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur Gratuit en ligne !

Amandine Carpentier