Comment faire un rachat de crédit si FICP et locataire ?

Billets de banque

Le rachat de crédit est un regroupement de vos emprunts en un seul. Il ne nécessite pas forcément de changer de banque, mais il faut quand même déposer un dossier de demande de rachat de crédit. Ce dossier sera alors étudié par la banque (ou l’institution de prêt) qui y accordera une fin de recevabilité ou non. La décision de la banque dépendra essentiellement de la situation financière de l’emprunteur et de sa situation personnelle. En cela, si vous êtes répertorié au FICP et que vous êtes également locataire, votre rachat de crédit sera difficile. Il est alors urgent d’user d’astuces pour convaincre la banque de votre capacité de remboursement. Voici comment procéder pour faire un rachat de crédit si vous être fiché FICP et locataire.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Comprendre le principe de rachat de crédit et de FICP

Plusieurs situations peuvent conduire un emprunteur à être fiché au FICP. Il s’agit du fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers géré par la Banque de France. Par exemple, lorsque vous êtes en procédure de surendettement ou que vous manquez de rembourser les mensualités liées à un prêt sur deux mois, le créancier peut saisir la Banque de France. 

Dans une telle situation, vous ne trouverez pas un organisme de prêt qui accepte facilement un rachat de crédit. En cela, le rachat de crédit pour FICP sera la meilleure option. Commencez donc par vérifier si vous êtes fiché au FICP en envoyant une demande à la Banque de France et en y ajoutant votre pièce d’identité.

Par définition, le rachat de crédit correspond à un regroupement de vos crédits. C’est une opération financière qui permet à un emprunteur ayant contracté plusieurs prêts de les réunir en un seul. Il aura alors à verser une mensualité unique à l’organisme de prêt, et ce, avec un taux d’intérêt unique. 

L’idée, c’est de permettre au demandeur de ce service de baisser son taux d’endettement et de disposer d’un reste à vivre plus intéressant. Pour cela, les remboursements seront étalés sur une plus longue période. Mieux, vous aurez une trésorerie complémentaire pouvant servir au financement d’un nouveau projet.

À lire aussi :   Rachat de crédit urgent pour FICP : comment faire ?

Les prêts travaux, les crédits à la consommation, les crédits immobiliers, les crédits auto et tous les autres crédits (à quelques exceptions près) sont éligibles à un rachat.

Rechercher un organisme de rachat de crédit acceptant les FICP : le rôle du courtier

Si en plus d’être inscrit au FICP, vous êtes un locataire, il vous sera plus difficile de faire racheter vos crédits. Cependant, la démarche n’est pas impossible. Il vous suffit de déposer votre dossier auprès d’une banque ou d’un organisme de prêt qui propose un rachat de crédit FICP locataire.

La première astuce, c’est de se tourner vers votre banque. Cette dernière tiendra compte de vos antécédents et donc, de vos difficultés financières personnelles. À défaut de votre banque, vous pouvez aussi solliciter les établissements bancaires classiques ou ceux en ligne. 

Entre autres, les institutions comme My Money Bank, CFCAL et la Banque Postale proposent les services spécialisés de rachat de crédit difficile. De plus, certains établissements publics (à caractère social) offrent ce même service de rachat de crédit FICP locataire. Ce service est souvent basé sur le microcrédit. Il est proposé notamment par La Croix Rouge, l’ADIE, La CAF.

Cependant, la meilleure astuce pour trouver une banque de rachat de crédit FICP locataire, c’est de contacter un courtier. Cet intermédiaire d’opérations bancaires vous aidera à optimiser votre dossier. De même, il vous mettra en contact avec les banques qui proposent les meilleures offres. 

Celles-ci seront, en effet, adaptées à votre profil et à vos besoins. Le courtier s’occupera aussi des négociations et des formalités assez complexes liées à ce type de dossier. 

Constituer un dossier solide malgré le FICP et le fait d’être locataire

Constituer un dossier de demande de rachat solide augmentera vos chances d’avoir un regroupement de vos emprunts à un meilleur taux. En cela, le dossier doit être le plus complet possible. Il comprendra les justificatifs de votre état civil.

L’emprunteur fournira donc une copie recto verso de sa carte d’identité ou de son passeport. Il présentera aussi un justificatif de sa situation matrimoniale. Il s’agit notamment de la copie de son livret de famille, de son certificat de mariage ou de divorce. Un justificatif de domicile, un relevé d’identité bancaire et la copie de sa dernière taxe d’habitation seront aussi utiles.

Le dossier de demande de rachat de crédit FICP locataire doit aussi contenir les justificatifs de votre situation professionnelle et de vos revenus. Votre dernier avis d’imposition, vos trois derniers bulletins de salaire et tout autre justificatif de revenus seront nécessaires. 

À lire aussi :   Rachat de crédit : quels sont les pièges à éviter ?

D’autres pièces justificatives de votre situation financière (les relevés d’épargne par exemple) sont aussi exigibles pour un tel dossier. Ce dernier doit aussi contenir les tableaux d’amortissements de vos prêts en cours. Quoi qu’il en soit, grâce à un intermédiaire d’opérations bancaires, vous aurez toutes les informations nécessaires pour constituer un dossier de demande de rachat complet et solide.

Les conditions améliorant votre dossier de demande de regroupement de crédits

Un locataire inscrit au registre FICP aura de la difficulté à obtenir un rachat de crédits. Cependant, certaines conditions peuvent convaincre l’établissement prêteur de lui accorder ce nouveau crédit. Entre autres, la banque s’assurera de la stabilité et de la régularité des revenus de l’emprunteur. 

Par exemple, un fonctionnaire avec cette situation financière difficile aura plus de chances d’obtenir le rachat qu’un chômeur. De même, son historique bancaire sera considéré. Si une tierce personne se porte garante du nouveau prêt en mettant en hypothèque sa maison par exemple, le dossier sera plus crédible auprès de la banque. 

Il faut cependant se faire à l’évidence que même avec un dossier bien ficelé, l’obtention du rachat n’est pas automatique. Par ailleurs, un emprunteur FICP qui est tout de même propriétaire a plus de chances d’obtenir un regroupement de crédits qu’un locataire avec la même situation financière. 

La raison est toute simple. La banque dispose d’une garantie, c’est-à-dire le logement qu’elle pourra mettre en hypothèque. Toutefois, il faut aussi que le taux d’endettement de l’emprunteur soit le moins élevé que possible. Idéalement, ce taux doit être inférieur à 40 % après restructuration des dettes.

Même si le rachat de crédit n’est pas destiné à l’origine à lever un fichage FICP, il peut tout de même vous aider à régler vos précédentes dettes en cours. Il y a notamment celles qui vous ont conduit à une inscription au FICP.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)