Rachat de crédit hypothécaire : le notaire est-il nécessaire ?

panneau extérieur de notaire

Le rachat de crédit hypothécaire se définit comme l’acte de rassembler plusieurs crédits en un seul prêt en se servant d’une hypothèque pour garantir le remboursement de la dette. La réalisation de cette opération requiert de recourir à un notaire. En réalité, il demeure l’unique officier public habileté pour effectuer les différentes formalités à remplir. Vous aurez besoin de ses compétences pour obtenir les détails des modalités d’une hypothèque, et même pour mettre en place l’hypothèque. Pour mieux comprendre la nécessité de faire appel à un notaire pour un rachat de crédit immobilier, lisez cet extrait qui vous fournit toutes les informations sur le sujet.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Qu’est-ce que le rachat de crédit hypothécaire ?

Le rachat de crédit hypothécaire est une opération qui consiste à faire racheter ses crédits par une banque en déposant comme garantie un bien immobilier acquis ou en cours d’acquisition. Si de nombreuses personnes font recours à cette option, c’est parce qu’il existe une minorité d’établissements qui accepte facilement un rachat de crédit.

Cependant, il s’agit d’une transaction qui s’adresse exclusivement aux propriétaires immobiliers. En effet, l’hypothèque désigne tout simplement l’acte d’octroyer à une banque un droit sur un bien immobilier pour garantir le paiement d’une créance. Dans la pratique, l’hypothèque est un facteur qui rassure les banques et les encourage à proposer à leurs clients des offres plus intéressantes.

Au cours d’un rachat de crédit hypothécaire, tout emprunteur peut faire racheter son crédit immobilier ou tous les autres prêts en cours comme les crédits à la consommation, les crédits travaux, etc.

couple avec notaire

Recourir à un notaire est-il obligatoire pour un rachat de crédit hypothécaire ?

Le notaire est un officier public qui possède les compétences et des prérogatives larges en matière de droit immobilier et finance. Grâce à ses qualités, il peut intervenir ou être consulté dans le cadre d’une opération de rachat de crédits. En revanche, lorsqu’il est question d’un rachat de prêt hypothécaire, il devient impératif de faire appel à l’expertise d’un notaire.

Notamment, si le nouveau financement comporte une garantie hypothécaire exigée par la nouvelle banque. La visite chez un notaire s’avère également obligatoire lorsque le crédit racheté est soumis à une garantie hypothécaire. Dans ce cas, l’agent public doit établir un acte notarié dans lequel la banque atteste que l’emprunteur a remboursé l’intégralité de son crédit.

À lire aussi :   5 courtiers spécialisés en rachat de crédit difficile à contacter

De plus, il faut savoir qu’en France, seul le notaire est autorisé à inscrire une hypothèque sur un bien immobilier.

Quels sont les rôles du notaire et son implication dans cette opération financière ?

Pour réaliser votre projet de consolidation de dettes assorti à une hypothèque, l’officier public reste le prestataire qui tient le rôle le plus important. En effet, c’est à lui que l’organisme de prêt remet le contrat de financement du crédit, un document indispensable pour monter un dossier de demande de subvention.

Pour réunir toutes les pièces exigées pour votre rachat de crédit hypothécaire, le notaire fera appel à vous pour obtenir :

  • les pièces d’identité du candidat et du co-emprunteur en cas de nécessité ;
  • les différents contrats des crédits ;
  • les titres de propriété, assortis des preuves de couvertures d’assurances ;
  • la situation du bien ;
  • les données sur le montant restant à payer.

Outre ces divers documents, le notaire peut vous demander d’autres pièces supplémentaires pour être en mesure de constituer un dossier solide et complet. En plus, cette étape est essentielle pour lui permettre d’établir l’acte notarial dans lequel se notifient le taux du nouveau prêt, les pénalités et la durée de remboursement du crédit.

Une fois tous les documents préparés, le notaire sollicitera l’emprunteur pour avoir sa signature. En cas d’indisponibilité, il est en mesure de se servir d’une procuration. Dès que toutes les conditions sont remplies, l’officier public en charge de votre rachat de crédit hypothécaire rembourse par anticipation tous les crédits impliqués dans votre requête. Ensuite, il effectuera le versement des frais du courtage ainsi que ses frais.

tampon de notaire sur un bureau

Quels sont les autres avantages de recourir à un notaire pour un rachat de crédit hypothécaire ?

Se lancer dans une opération de regroupement de crédits n’est pas recommandé lorsque vous possédez une connaissance limitée des particularités de cette solution. Pour réussir à atteindre votre objectif d’allègement du taux d’endettement, vous aurez besoin non seulement d’un courtier, mais aussi d’un notaire pour obtenir des conseils avisés.

Ils disposent d’assez d’expériences pour vous aider à comprendre les pièges à éviter en rachat de crédit. Durant votre collaboration, il vous éclairera davantage sur la portée, les engagements et les risques qu’implique une telle opération auprès de la banque. En effet, en cas de non-respect de ses obligations, l’établissement de rachat est en droit de saisir le bien de l’emprunteur ou de le vendre aux enchères.

À lire aussi :   Rachat de crédit : qui accepte facilement ? Quelles banques ?

Toutefois, il existe des solutions pour éviter une vente forcée, et le notaire peut vous aider à contourner une telle situation. Avec ses relations, il vous assistera afin que vous réalisiez une vente à l’amiable de votre patrimoine immobilier pour plus de profit.

Par ailleurs, l’intervention d’un notaire pour vous représenter atteste du caractère authentique de votre acte, que ce soit pour la garantie d’hypothèque, la mainlevée…

Quels sont les différents frais à prévoir pour le notaire ?

En général, les tarifs appliqués varient en fonction du montant du rachat de crédit, de la complexité du dossier ainsi que de la nature et du nombre de dettes à regrouper. Pour obtenir un coût précis, il faudra donc effectuer une demande de devis auprès du notaire contacté.

Lors du recours à un notaire, les prestations de consultation et de conseil ne sont pas soumises à une norme. Seule, son intervention pour l’acquisition du bien immobilier et du rachat de crédit est facturée suivant la règlementation mise en place. Les critères pour les frais de notaire dans le cadre d’un rachat de crédit avec garantie hypothécaire, prennent en compte :

  • la rémunération du notaire en fonction du montant du prêt immobilier appelée les émoluments ;
  • les taxes à reverser à l’État ;
  • les droits d’enregistrement liés à cette opération ;
  • le remboursement des dépenses administratives effectuées à l’avance par le notaire ou les débours ;
  • la participation pour la sécurité immobilière.

Par ailleurs, selon le cas, il faudra prévoir des frais de mainlevée ou de garanties en rapport avec votre rachat de crédit. Ces montants dépendent en principe des conditions préétablies par votre courtier ou votre conseiller bancaire.

➜ Réalisez de belles Économies grâce à notre Comparateur en ligne !

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)